mercredi 12 mars 2008

La danse à Tahiti



La musique et le chant font partie de l'âme polynésienne, dans l'inconscient collectif, l'ultime fantasme est bien cette image de la vahine qui danse langoureusement le tamure, un pagne en tapa autour des reins, la poitrine enchassée dans deux demi-noix de coco. et roulant des hanches tantôt lascive, tantôt saccadée et sur un rythme endiablé, le comble de la sensualité....
A l'arrivée des missionnaires, ceux ci se sont vite empressés d'interdire ces pratiques trop suggestives et qui détournaient du droit chemin (encore aujourd'hui sans aucun doute) les bons paroissiens fraîchement débarqués de la Métropole!! Ils se sont aussi fait un point d'honneur à interdire la langue Maohie, le Tatouage, les croyances et pratiques religieuses ancestrales, tout ce qui composait l'âme Maohie.
On connait aussi les danses traditionnelles, un peu moins certe, telles les "ote'a", danses des guerriers, le pratiquant en ligne, accompagnés d'instruments à percussion, ou "l'aparima", qui présente des scènes de la vie quotidienne, au son des chants et du doux ukulele, la gestuelle est très expressive, non sans rappeler les danses balinaises, "l'hivinau", danse pratiquée en cercle, au centre duquel chante un homme seul auquel répondent les choeurs alentour, au rythme des tambours. le "Pao'a" ou un couple au centre d'un arc de cercle composé de danseurs accroupis qui battent le rythme en cadence en tapant des mains et sur leurs cuisses, les danseurs lancent de petits cris en cadence, est un réel plaisir à savourer des yeux!
Ces danses et chants sont célébrés chaque année dans tous les archipels au moment du Heiva, expression totale du renouveau de la Culture Maohie.
Mais s'il est une danse qu'on imagine même pas, c'est la Valse Tahitienne! On se croirait projeté dans le temps, à l'époque des porte avions américains qui mouillaient dans les Iles de la société, en pleine Guerre du Pacifique. Une valse inspirée de la valse viennoise, of course, mais matinée de touches exotiques, pas de violons, mais des ukuleles et des voix comme celes de Gabilou, Rataro, et autres Angelo!
Près du Port de Papeete, on peut se laisser entrainer au Zizou Bar ou au Kiki Riri, noms évocateurs pour une bonne soirée de "bringue tahitienne" (à prononcer en roulant le "r"!!!), ambiance "Kaina" garantie!!

4 commentaires:

Melly a dit…

As-tu eu mes messages avec
adresse mon blog ? (ah les mystères informatiques !!)

en tout cas, je mets ce blog dans mes liens !!!!

J'ai aussi une playlist IMEEM sous nom Maimitti (ou Maimiti) - on peut s'échanger des musiques !

bravo ta liste ! - j'adoore !

www.fameusefamille.com /Out of Moorea

Anonyme a dit…

J'ai vu ta liste sur fameuse famille....c'est là d'ailleurs que j'ai découvert imeem. Maururu donc!!!
Sur blogger, difficile de repérer quand on a eu un commentaire, je les découvre parfois avec un certain délai!! Sympa ton site aussi!

Melly a dit…

euh....
j'ai mis un article "special Cazenave" chez moi ce soir !

aïta pea pea ?
tu peux venir mettre un com' en passant !

dom a dit…

Très joli blog ! Merci à Melly de me l'avoir fait découvrir ...
Bon week-end ! Bisoux.

Caramba!!!! Quintana Roo, Mexico