vendredi 11 avril 2008

50 mots clé pour essayer de comprendre le FENUA

Atoll : anneau corallien (origine Maldives) ceinturant un lagon, qui émerge de 3 à 6 m maxi au dessus du niveau de la mer. C’est l’étape suivante, après celle d’une île haute, volcan qui s’est affaissé au fil des millénaires. L’atoll est la partie émergée de ce qui reste de la bouche de l’ancien volcan.
Bringue : Grande fête polynésienne avec chants, ukulele et veau grillé.
Coprah : Chair de la noix de coco, dont on extrait l’huile pour la fabrication du monoï. La zone portuaire de Fare Ute à Papeete est baignée de cette chaude odeur de pâtisserie. D’énormes réservoirs que l’on prendrait pour des tankers de kérozène ne sont en fait remplis que d’huile de coco !
Côté Montagne, côté Mer : sur les îles, repérage de la situation géographique en fonction de sa position sur la route de ceinture
Couronner : fêter l’arrivée, accueillir un visiteur en lui passant autour un cou un collier de fleurs (arrivée) ou de coquillages (à son départ)
Curios : magasin de souvenirs :paréos, tikis de toutes tailles, en bois, en pierre, en os, T shirts classiques des îles, chemises à fleurs, souvenirs en tous genre…
Demis: métis polynésiens-chinois, ou polynésiens-européens.
Fafaru : plat tahitien constitué de poisson fermenté dans l’eau de mer. Redoutable. Le véritable « Munster des mers »…Une épreuve « initiatique » à subir...On dit que c’est le premier pas qui coûte…
Fare : maison traditionnelle dont la couverture est faite de pandanus ou de ni'au (feuilles de cocotier)tressé. Fare potee : Maison communautaire de forme ovale.
Fenua : Terre, Pays.
Fiu : ras le bol, la flemme.
Goêlette : Bateau/ cargo qui sert au ravitaillement des îles. Son arrivée est généralement un événement dans les atolls reculés des archipels.
Haka: danse guerrière de l’Océanie, venue de Nouvelle Zélande, devenue danse rituelle très spectaculaire des fameux All Blacks au début chaque match.
Heiva : fêtes du mois de juillet (danses traditionnelles, himenes, musique, sports polynésiens)
Himene : cantique, chant religieux.
Hiva vaevae : fête de l'autonomie interne. 29 Juin de chaque année.
Honu : tortue.
Ile Haute : Résultante d’irruptions volcaniques successives ou d’un soulèvement géologique. Elle s’affaisse peu à peu, à l’échele géologique, pour former au final un atoll.
Kava : boisson cérémonielle, concoction des racines du Piper Methysticum. Effet Anesthésiant.
Kaikai : repas de fête, festin marquisien, généralement gargantuesque.
Kava : boisson cérémonielle, réalisée à partir de décoctions de racines .
Locaux : les habitants de la Polynésie française.
Ma'a Tahiti : repas tahitien, cuit à l'étouffée dans le ahima'a. souvent pantagrulélique, de nombreux plats : porc, poulet, poisson cru, poisson grillé………..
Ma’a tinito : repas chinois (à base de porc et de haricots, chao men……)
Mahi mahi : dorade coryphène. Grand poisson à la chair très appréciée. Aussitôt péché, il change de couleur et vire du bleu nuit au turquoise.
Maeva : salut de bienvenue .
Mama : Terme affectueux et respectueux à la fois qui désigne les femmes d’âge mûr.
Mana : force, pouvoir surnaturel, esprit.
Manava : Exclamation de joie et de bienvenue.
Maitai: çà va bien! Nom d’un cocktail, grand classique des îles.
Maohi : peuple polynésien (en Nouvelle Zélande, Maori) ;
Marae : édifice religieux, temple plate-forme ou gradins en pierres, associé souvent à des cérémonies à caractère social ou politique. Marae arihi : Marae royal. Marae tupuna : consacré aux ancêtres.
Maraamu : vents alizés de sud-est soufflant de juin à août.
Margouillat : petit lézard (gekko) familier insectivore (utile car il mange les moustiques), et inoffensif.
Monoï : huile de coco parfumée aux essences de fleurs de tiare, de frangipanier, vanille…
Motu : ilôt corallien
Mutoï : gendarme, agent de police. Mutoi frani : gendarme « métropolitain.
Nono : moucheron piqueur qui vit dans le sable . Très irritant.
Pae pae: socle basaltique constituant l’assise des maisons anciennes aux Marquises.
Pakalolo : cannabis.
Pandanus : arbre dont les feuilles servent à fabriquer des peue, (nattes, sacs) et constitue les couvertures des fares traditionnels.
Pareu, paréo : pièce de tissu imprimé , motifs floraux caractéristiques. Typique des îles.
Perroquet : Poisson de lagon aux couleurs chatoyantes
Peue : natte de feuille de pandanus tressée.
Pito : nombril.
PK : point kilométrique, bornage qui jalonne les routes de ceinture des îles. A Tahiti : le point de référence est Papeete, à Moorea, le quai de débarquement de Vaitape a vérifier
Popa’a : personne de race blanche (les occidentaux)
Punu puatoro : corned beef les GI's installés à bora bora lors de la seconde guerre mondiale ont importé ce plat qui est devenu un incontournable du déjeuner voire du petit déjeuner polyésien. Cuisiné avec des oignons frits.
Rae rae: homme efféminé, travesti. Par extension, homosexuel. (raccourci rapide)
Roulottes: camionnette aménagée en cuisine ambulante (chinoise, française, italienne…) emblématique des quais de Vaiate à Papette .
Tahiti Iti: (petit Tahiti) Presqu'île de Tahiti, reliée à Tahiti Nui par l'isthme de Taravao
Tahiti Nui: (grand Tahiti) Partie principale et la plus connue de l'île de Tahiti.
Tamure: danse traditionnelle langoureuse dont le rythme s’accélère peu à peu au rythme des percussions.
Tane : homme, mari.
Taote : médecin
Tapa : Etoffe fabriquée à base de fibres végétales, et d’écorces battues. Fabriqué aux îles Marquises et aux Tonga, principalement.
Tapu, tabou : sacré, interdit.
Taravana : fou, fada.
Taro : tubercule à la chair violette, à la base de l’alimentation traditionnelle polynésienne. On peut trouver des glaces au taro, avec une couleur pour le moins surprenante, mais au final, sans goût hormis celui du sucre.
Tatau : tatouage. Le mot évoque le bruit que faisait le tatoueur en frappant à petits coups secs avec une baguette en bois sur le dos du peigne en os de porc aux dents tranchantes imprégnées d’encre naturelle, qui servait à imprimer les motifs sur la peau.
Tiare : fleur symbolique de Tahiti, que l’on retrouve à l’oreille des vahinés. Une variété très étrange, la « tiare apetahi », asymétrique, comme coupée en deux, elle ressemble à une main, ne pousse qu’à Raiatea l’île sacrée et à une altitude très précise. Les tentatives de la greffer ou de la faire pousser ailleurs ont été vaines à ce jour. Trop rare pour être cueillie ! La légende raconte que la Garde du Temps, Tiaitau, dévorée par le chagrin, à cause du départ de son Amour le Roi Tamatoa, le fils guerrier, se coupa une main et la planta dans la montagne, qui poussa et donna la fleur de Tiare Apetahi.
Tifaifai : patchwork local coloré (coussins, couvre-lit…) Apporté par les femmes de missionnaires
Tiki : créature mi-homme mi-Dieu, statue de divinité, en bois ou en pierre ou en os.
Tipanier : frangipanier. Arbuste aux fleurs très parfumées. Ses fleurs de servent pas à réaliser la galette des Rois. Un faux ami, donc, très odorant et entêtant à la longue.
Tortillon : produit anti-moustiques en spirale que l’on met à brûler comme de l’encens au niveau des chevilles, la partie du corps la plus vulnérable du corps.
Trucks : camion «aménagé servant de transport public. S’arrête partout, sur un simple signe de la main. Le moyen de transport folklorique de Tahiti et de ses îles. Risque de disparaître peu à peu avec l’apparition de grandes sociétés de transport, avec bus modernes contemporains…
Tupapau : esprits, fantômes. On devient vite animiste, après quelques temps passés dans les îles, chaque arbre, chaque plage, chaque rivière, chaque pierre chaque souffle de vent peut contenir son tupapau. Méfiance, éviter de sortir les nuits de pleine lune, et les 3 suivantes, c’est là qu’ils sont les plus actifs ! Garder toujours une lumière allumée. Et si par malheur on en croise un, l’injurier est bien meilleur que les gousses d’ail !
Ukulele : guitare à 4 cordes importée des îles Hawaii. A l’origine, une demi-noix de coco polie faisait office de caisse de résonance. Aujourd’hui, elle se compose de savants mélanges de bois tropicaux. En plus les cordes sont en nylon fluo !
Uru: fruit de l'arbre à pain (autre nom : maiore) Riche en fécules. Base de l’alimentation traditionnelle.
Va'a : pirogue à balancier. Le sport par excellence des Polynésiens.
Vahine: femme, épouse.
Vini : oiseau minuscule. Equivalent du moineau de nos latitudes.Le nom d’un opérateur téléphonique portable (qui pullule en Polynésie). La mode et le besoin de communiquer ont envahi les îles même les plus reculées. Le paradoxe est saisissant lorsque l’on voit au marché les belles Mamas en train de tisser des nattes en peue et parler à un Feti’i « sur son vini ». On n’arrête pas le progrès.
Vivo: flûte nasale. Une drôle de pratique. Le son rappelle celui de la flûte traditionnelle que l’on retrouve sous toutes les latitudes, mais la pratique est bien différente, car le musicien souffle avec le nez ! les rhumes à éviter avant le concert .

Aucun commentaire:

Caramba!!!! Quintana Roo, Mexico