vendredi 25 avril 2008

Journée mondiale du paludisme

Les tortillons chinois

A l'occasion de la Journée Mondiale du Paludisme (25 Avril) et bien que le paludisme n'ait pas droit de cité en Polynésie, sortons nos tortillons chinois, car en effet, le paludisme, et la dengue ont un vecteur commun: le moustique.

Bien que l'on ne trouve que peu d'espèces "dangereuses" en Polynésie, en effet, pas d'araignées venimeuses comme en Afrique, point de serpents, ni de "tricots rayés" comme en Nouvelle Calédonie, pas de prédateurs, pas de tigres (sauf ceux en papier qui sortent généralement des malles lors du Nouvel An Chinois!!) pas de Lions non plus.....
Bref, les moustiques sont sans doute les représentants de la Faune Polynésienne les plus redoutés. De nombreuses solutions existent pour les écarter, les aérosols ou les capsules que l’on branche la nuit font de l’effet, le monoï « spécial moustiques » a été mis au point, de même, les margouillats sont là aussi pour attraper les récalcitrants ! Mais la sagesse chinoise a apporté au Monde le tortillon, une sorte de bâton d’encens vert enroulé en spirale que l’on allume à une extrémité, qu ‘on laisse brûler toute la nuit, généralement au niveau du sol, car les chevilles sont l’endroit privilégié pour les piqûres des moustiques ! L’odeur est assez agréable et rappelle l’encens ; le produit fait son effet même à l’extérieur, sur la terrasse, le soir!

1 commentaire:

Melly a dit…

ah OUI les tortillons !

une fois qu'on a compris comment les allumer et les caler sur leur languette alu !!!

le Monoï à la citronelle ça marche bien aussi ; les Nono glissent !!!

Viens voter pour mes Miss Tahiti ce we chez moi !

à bientôt !

Caramba!!!! Quintana Roo, Mexico